Ceci n’est pas un roman de Houellebecq


Dans « Houellebecq et le spectre du califat » (Le Monde du 8 janvier) Jean Birnbaum reconnaissait l’importance de Bat Ye’or non seulement pour donner une assise historique au roman Soumission, mais pour tous ceux qui osèrent mettre en cause les instances politiques dans la gigantesque tentative d’acclimatation de l’islam en Europe, et alors que celle-ci venait de donner un signe de régression sanglant. Éditeur du dernier livre de Bat Ye’or, L’Europe et le spectre du califat, les provinciales répondent :

CECI N’EST PAS UN ROMAN DE HOUELLEBECQ
par Olivier Véron
(lien ^)