Crif

Une grande passion pour Israël et pour le peuple juif.

« …Son enquête personnelle a commencé à Beyrouth, à Bordj El Barajné où on avait voulu lui offrir un exemplaire de “Mein Kampf”. Il s’est alors penché sur la tragédie des Palestiniens, sur le rôle de l’infâme mufti de Jérusalem, Hadj Amine El Husseini, sur Abou Daoud et sur Arafat. Ce n’est que vingt ans plus tard, en janvier 1994, qu’il a franchi le pas en se rendant en Israël. _ Au fil des pages, Millière raconte l’Histoire : l’effondrement de l’Empire ottoman, le mandat britannique sur la Palestine, le Livre Blanc, le double jeu des Britanniques, les guerres livrées à son corps défendant par le jeune État juif dès sa naissance, “l’invention” des Palestiniens, la question des réfugiés arabes, l’expulsion des Juifs des pays arabes... _ “J’ai songé à la monstruosité de tout cela”. Tout semble se dérouler selon un adage du psychologue Zvi Rex reformulé : “Les Européens ne pardonneront jamais Auschwitz aux Juifs”…

(suite icî)

Jean-Pierre Allali, Crif.org