Comment l’agneau triomphe des loups


Ce livre a pour sujet la violence évangélique, contentieux radical de notre temps avec la foi. Qu’on considère la religion chrétienne comme un des plus grands fauteurs de troubles de l’histoire, ou qu’on éprouve du dépit pour n’y avoir point vu le refuge attendu contre les malheurs du temps, on est loin de savoir admirer les merveilles d’amour contenues dans la rigueur des dogmes et l’ascèse minutieuse. Ce livre s’y emploie, et avec la faveur indéniable d’une langue naïve mais verte qui n’a rien oublié des douceurs séculières, il ravive les charmes de cette tradition combattante, jamais omise, que les Pères et les saints nourrissaient de candeur héroïque.

Véritable manuel, almanach qu’on ne ferme plus, ce livre vous enseignera les rudiments du pugilat selon saint Paul (nombreux portraits et anecdotes) ; son style frais vous ouvrira les chemins du bonheur dans l’épreuve, et vous y chanterez le Royaume entrevu. Avec lui vous reconnaîtrez sous le morne costume d’un contrôleur du métro la splendeur d’un athlète en exégèse, et par les os perclus d’arthrose d’une vieille dame récitant son rosaire vous toucherez le bras musclé de la grâce… enfin, vous leur ressemblerez : vous verrez en vous-mêmes, en vos soucis, vos misères les ferments de la gloire éternelle ; le zèle vous saisira ; vous convoiterez le Ciel… et les violents s’en emparent.