Kathimerini


« Le postulat de la nouvelle judéophobie est le suivant : les juifs constituent un peuple en trop. À cet égard, on note une continuité dans les formes de l’hostilité aux Juifs. La principale différence consiste dans le remplacement du grief de "cosmopolitisme" ou de "nomadisme" par celui de "nationalisme" ou de "colonialisme" : les juifs incarnaient le contre-type du "sans-patrie" dans le vieil antisémitisme politique, ils incarnent aujourd’hui le type négatif du "nationaliste" (colonialiste, voire "raciste") dans le cadre de la nouvelle judéophobie à base antisioniste… » (suite)

A l’occasion de la parution d’Israël et la question juive, Pierre-André Taguieff a été interviewé par l’historien Andreas Pantazopoulos pour le journal grec Kathimerini, à paraître le 31 juillet – texte mise en ligne sur Atlantico.fr

• première partie sur antlantico.fr : « Qui sont les anti-juifs d’aujourd’hui ? »

• deuxième partie sur atlantico.fr : « Les indignés : degré zéro du politique »