L’Avant-scène théâtre


« Le célèbre dramaturge israélien (Ghetto, Le Syndrome de Jérusalem, La Palestinienne) livre dans cette pièce un aperçu, à l’échelle d’une unité familiale, des conséquences du conflit israélo-palestinien sur de jeunes militaires et leurs proches. Le traumatisme d’une guerre où terroristes se mêlent aux populations innocentes est présent à chaque instant et façonne les identités et les devenirs de ces jeunes gens. Cette pièce met en lumière le "clash" des générations, telles les valeurs libérales, libertaires et les valeurs identitaires et religieuses, si chères aux peuples d’Orient. Écrit en 2001, pendant la seconde Intifada, ce texte permet une réflexion sur l’avenir d’un peuple. »

Extrait :

« YOHAÏ : Ah. Pouuu !... Vous avez entendu les nouvelles ? Ils ont liquidé le groupe qui préparait un méga-attentat. […] Interceptés à temps. Avant qu’ils ne parviennent à sortir. SAMI : D’un autre côté, s’il y avait une réelle délimitation à la ligne verte, on les y intercepterait. Et on ne serait pas obligé de leur rentrer dedans.

YOHAÏ : D’un troisième côté, ils proclament que leur objectif est de nous liquider tous.

SAMI : D’un quatrième côté, si on arrête de leur rentrer dedans, ils renonceront peutêtre à leur objectif.

YOHAÏ : D’un cinquième côté, ils peuvent proclamer et même rêver à l’objectif qu’ils veulent.

MATI : Vous voyez chaque chose de cinq côtés différents, vous ? »

Les provinciales, 168 pages, 14 €

Violaine Bouchard, L’Avant-scène théâtre n°1334, 1er décembre 2012