8. L’Homme nouveau


A Ravensbrück furent déportées cent trente mille femmes… Au-delà de l’horreur des camps, Jean-Louis Bachelet se pose ici une question essentielle pour notre civilisation : qu’est-ce qui fait vivre les hommes ? Seule question qui puisse maintenir la conscience humaine en éveil et permettre d’approcher ce qui ne se laisse pas comprendre de l’extérieur tant les frontières de l’horreur sont inimaginables à ceux qui n’y ont pas été confrontés. Un tel degré de destruction ne supporte que le silence absolu. Poser cette question dans le monde des vivants, c’est inverser la mort pour choisir la vie. La question est posée dans la pièce à travers une triple figure de femmes inséparables entre elles, pour mesurer la portée et surtout la force du témoignage de la réponse, « l’irréductibilité de ce qui dans l’homme est plus intime à lui-même que lui-même : la capacité d’aimer et de donner sa vie ».

Pierre Durande, in L’Homme Nouveau , n°1449 du 4 juillet 2009.