Le P’tit Hebdo (Jérusalem)

Un dirigeant sioniste de premier plan

Le public francophone peut enfin découvrir la personnalité attachante de Vladimir Zeev Jabotinsky, grâce à l’excellente initiative du journaliste Pierre Lurçat qui a entrepris avec talent la traduction de son autobiographie rédigée en hébreu. (…)

Le P’tit Hebdo : — Qui se réclame de Jabotinsky à l’heure actuelle ?

Pierre Lurçat : — Aussi surprenant que cela puisse paraître, il est très présent dans la vie politique et il est revendiqué autant à droite qu’à gauche. Il était au départ plutôt laïc dans ses idées mais il a évolué à la fin de sa vie, notamment après l’alliance entre le parti révisionniste et le Mizrahi.

— Que lui doit-on dans l’Israël d’aujourd’hui ?

— On lui doit essentiellement la politique de défense d’Israël et sa force de dissuasion qui n’a jamais été remise en question, même par la gauche. (…)

— À qui s’adresse votre livre ?

— Ce livre s’adresse à la fois à ses admirateurs qui veulent en savoir davantage sur lui et à ceux qui ignorent tout de lui et veulent le découvrir. Il dissipe un certain nombre d’idées fausses sur Jabotinsky (…) et permet de mieux comprendre la droite israélienne, accusée parfois d’être ultranationaliste. On y voit les fondements intellectuels de son idéologie proche du libéralisme politique européen.

Propos recueillis par Claire Dana-Picard, Le P’tit Hebdo (Jérusalem)

• le ptithebdo.net