Valeurs actuelles : « Pierre Boutang (1916-1998). Une formidable générosité intellectuelle. »

Un aventurier de l’esprit

Une introduction allègre à la pensée aventureuse du philosophe monarchiste Pierre Boutang.


Une métaphysique où il y a des petites filles, des fraises (« friandes main qui ramenez les fraises », celles de « son vieil Agrippa d’Aubigné »), et puis le temps qui est une abeille ; une métaphysique non pas à l’ombre, non, mais au grand soleil de la poésie : Pierre Boutang dont voici pour les lecteurs timorés qui désormais n’au­ront plus d’excuses, une introduction à sa philosophie, le Petit boutang des philosophes.
C’est un tour de force qu’a réussi Henri Du Buit en quelques pages aussi denses et allègres, aussi humbles dans leur quête, aussi boutangiennes pour tout dire ; il les conclut à merveille par des proverbes-poèmes qui résument son propos, et qui sont autant de petits cailloux blancs pour le lecteur explo­rateur. « Un peu de muscles ne nuit pas à la métaphysique », nous dit l’auteur – et Dieu sait que Pierre Boutang n’en manquait pas. Il donnait envie de penser au plus éteint, au plus réfractaire des étudiants et on ne peut se le rappeler sans rappeler avec lui la for­midable générosité intellectuelle qui le dévorait.
Le même éditeur, Olivier Véron, à l’enseigne des provinciales, republie après deux autres livres et en le préfa­çant Reprendre le pouvoir, un essai de 1977 où l’on prendra sur le vif la force tonique de cette pensée aventureuse. Quant à Rémi Soulié, c’est un témoin des dernières années ; son recueil Pour saluer Pierre Boutang (éditions Pierre­-Guillaume de Roux), combinant impres­sions et réflexions, est un exercice de piété envers cet incomparable « accou­cheur d’esprits » (Michaël Bar-Zvi).

Philippe Barthelet, Valeurs Actuelles n°4181 du 17 janvier 2017.