Richard L. Rubenstein

Né en 1924, président émérite de l’Université de Bridgeport (Connecticut) où il a enseigné l’histoire et la philosophie des religions, Richard L. Rubenstein a déployé une conception de l’histoire universelle au fil de nombreuses études traduites dans une dizaine de langues. L’Imagination religieuse, sorte de confrontation pathétique et passionnée entre la pensée juive et la psychanalyse, a été publié en français par les Éditions Gallimard en 1970 avec une préface de Léon Poliakov. Son premier livre, After Auschwitz (1966), passe pour avoir initié le débat contemporain sur la signification théologique de l’Holocauste.

« Ce n’est pas sans tristesse et sans amertume que je me suis vu contraint de rejeter la croyance en un Dieu maître de l’histoire. » (Richard L. Rubenstein)

R. L. Rubenstein a étudié d’abord au Hebrew Union College (judaïsme réformé), mais il a reçu l’ordination rabbinique du Séminaire théologique juif (conservateur) ; diplômé de Harvard en histoire et philosophie des religions, il enseigne de 1970 à 1995 à la Florida State University, qui lui confère sa plus haute distinction (« Distinguished Professor of the Year »), et qui donne son nom à un département d’études religieuses ; chroniqueur régulier (relations internationales) pour le quotidien japonais Sekai Nippo (Tokyo) ; membre de divers organismes, aux États-Unis et en Angleterre, veillant à la mémoire de l’Holocauste et à la prévention des génocides ; auteur de :

After Auschwitz,1966, 1992,
My Brother Paul, 1972,
The Age of Triage, 1983,
Approaches to Auschwitz,1986, 2003, etc.

et en français :

L’Imagination religieuse : théologie juive et psychanalyse, avec une préface de Léon Poliakov, Gallimard, 1967
La Perfidie de l’Histoire, Les provinciales, 2004
Jihad et génocide nucléaire, Les provinciales, 2010

Voir aussi la présentation de Richard L. Rubenstein par Michel Gurfinkiel