Theodor Haecker

Né en 1879 dans le Wurtenberg, lecteur de Kierkegaard et de Pascal, traducteur du cardinal Newman, Theodor Haecker se convertit au catholicisme en 1921. Éditeur, conférencier, essayiste,chroniqueur tôt remarqué par Karl Kraus, il gagne une large audience dans les années vingt avec sa verve féroce, puis avec « Virgile, père de l’Occident ». Grande figure de la résistance intérieure allemande au nazisme, interdit d’écrire et de parler en public à cause de ses articles sur la « Bête », Theodor Haecker s’était fait l’historien à Munich des absurdités du régime dans ses journaux secrets, les « Tag-und-Nachtbücher », dont les rééditions en Allemagne furent longtemps expurgées de leurs passages trop durs. Il mourut le 9 avril 1945.